Tate et louise
Non non, les scientifiques anglais n'ont pas crée une nouvelle race d'araignée géante, voici l'oeuvre de Louise Bourgeois qui se trouve devant la Tate modern.
Alors, qu'est-ce que la Tate modern ? Eh bien c'est une ancienne centrale électrique qui crèche bon nombres de galleries d'art moderne de 1900 à nos jours, avec bien entendu des artistes aussi célèbres que Picasso, Dali ou encore Andy Warhol. (non, les artistes ne sont pas là, ce sont leurs oeuvres que l'on peut admirer... ;-))
Une fois par an, le musée accueil des oeuvres dans la pièce principale, et cette année l'oeuvre plutôt peut ordinaire... enfin, en tant qu'oeuvre... car c'est une crevasse creusée dans le sol de la gallerie, longue de plusieurs dizaines de mètres, oeuvre signée par l'artiste Doris Salcedo.
crevasse

Cette oeuvre donc temporaire longue de 167 mètres est prénomée "shibboleth", qui désigne en hébreux une phrase ou un mot qui ne peut être utilisé ou même prononcé. En fait, l'artiste a voulu dénoncer le racisme omniprésent dans notre actuelle civilisation, et plus particulièrement pour les émigrés. Il faut savoir que Doris Salcedo a été un imigrant colombien en Amérique.
Revenont sur cette araignée géante que nous avions vu au début afin de présenter Louise Bourgeois, plasticienne née à Paris en 1911. Les principaux thèmes de son art se portent sur la sexualité ainsi que sur la féminité. C'est donc ses ouvres qui sont proposées au 5ème étage de la Tate modern, l'exposition temporaire payante de la gallerie.
A noter que du 6ème étage, là où se trouve le restaurant, on peut admirer une magnifique vue panoramique avec notemment au centre la cathédrale Saint Paul, et à droite le "Millénium Bridge", construit pour l'an 2000
vue du tate modern