Natural history museum
Le "Natural History Museum" est un musée qui accueille des collections de sciences de la vie et de la terre d’environ 70 millions de spécimens. Il y a cinq collections majeures : botanique, entomologie, minéralogie, paléontologie et zoologie.
Le musée comprends plusieurs entrées, et en fonction de celles-ci, la visite commence par une dizaine de statues tout droit venues de la mythologie ou alors d'un dinosaure squelectique long d'une vingtaine de mètres. Ensuite les expositions s'enchainent les unes aux autres, en passant par les minéraux: des "pierre de lune" ou encore de l'or pur. Les panneaux en anglais s'accumulent et abreuvent les visiteurs d'informations toutes plus intéressantes les unes aux autres. Les fossiles oubliés depuis des siècles sont dorénavant à la vue de tous, et les oiseaux les yeux vides de toutes expressions immobiles se font flasher sans interruptions. Un ours géant se fait croquer par une étudiante en art tandis que les tous petits découvrent le musée grace aux animations interactives. Place aux insectes qui peuplent parfois nos maisons, parfois nos sous-sols, habitants d'un autre monde microscopique dévoilé à l'aide de vidéos et fourmilières transparentes. Les enfants ne sont bien sur pas oubliés car une pièce spéciale "investigation" (à prononcer à l'anglaise) est installée avec tout l'équipement professionnel afin d'aider et de faire découvrir le monde sous toutes ces formes à tous les jeunes amoureux de la nature.
L'attraction du moment (qui se terminera le 20 avril) est une station polaire en Antartique. L'aventure commence dans une pièce à moins vingt degrés afin de se rendre bien compte de ce qu'endurent les chercheurs au quotidien. Puis nous entrons dans leur vie et découvrons leur habitation, leur nourriture, leurs occupations, et bien entendu leur principale mission, chercher et découvrir. L'aventure complètement interactive permet au visiteur de s'impliquer au maximum et de se mettre le plus possible à la place de ces hommes parti dans le désert blanc en compagnie des "penguin".
La visite achevée et après un dernier "bye bye" au dinosaure, il ne reste plus qu'à prendre la direction de la célèbre rue "Exhibition Road" dans le quartier de Kensington à Londres.

Méduse

Investigation