Me voilà enfin arrivé à londres après beaucoup de marche et quelques billets en moins.

Arrivée à l'aéroport de Stansted, il faut prendre le stansted express qui nous emmène dans le centre de londres (45 min de voyages où j'ai pu admirer les magnifiques prairies verdoyantes anglaises. Eux aussi on du avoir un été magnifique...). Donc après avoir vu défiler les maisons anglaises toutes construites en briques rouges (un peu lassant à force, et plutôt déprimant), enfin un peu de civilisation. Arrivé à la gare de Liverpool, il faut ensuite prendre le métro puis le métro, et enfin.... non, pas le métro, il ne fonctionnais plus.... donc retour à la surface pour essayer de trouver le "91" qui bien entendu passe toutes les 33 minutes. Bref, arrivé à 22h (heure locale), nous pouvons admirer une magnifique demeure qui quelques mois à peine était un squatt destiné à être démoli (malheureusement l'hotel est toujours debout, et je loge dedans...). Pas besoin de dire à quel point le logement est vétuste, petit et relativement inconfortable. Mais bon, je ne me plains pas, j'ai un logement contrairement à cette française rencontrée à la gare qui devait trouver un hébergement pour le soir même...

Sinon, pour positiver un peu, les londonniens sont charmants et plutôt serviables, l'ambiance à l'auberge est chaleureuse (normal, avec des italiens des espagnols et des français, qu'attendre de mieux...). La compréhension est plutôt intéressante, c'est un mélange de gestes et de diverses langues (on peut dénombrer jusqu'à trois langues différentes dans une même phrase...).

Bon, il me reste encore pas mal de ménage à faire, donc pas de temps à perdre sur l'ordinateur. (Rah, que c'est bon de l'avoir...)


Métro