top
 

Thursday, January 24 2008

George Gilbert Scott, University of Glasgow

uni
Fondée en 1451, l'Université de Glasgow est la deuxième plus ancienne d'écosse après l'Université de Saint Andrews, fondée en 1410. Sur les photos jointent à cet article, vous ne verrez que la partie fondée en 1886 par Sir George Gilbert. Cette université à la particularité d'offrir un musée, le "Hunterian Museum & Art Gallery" qui permet de découvrir "l'architecture" osseuse de certains animaux, mais aussi une étonnante collection de recherches médicinales de William Hunter avec bon nombres d'éléments humains conservés à vie dans du formol (composé d'eau et de méthanal, gaz qui tue les bactéries, le formol permet de conserver des éléments humains sans durée limitée). Vous pourrez par la même occasion visiter l'université et peut-être avoir envie d'étudier la littérature anglaise ou même la physique et autres sciences.
uni 2

Monday, January 21 2008

30's street

street 3

Une autre particularité du Musée des Transports, c'est qu'il permet aux visiteurs de se balader dans une rue de Glasgow, dans les années 30.
Tout s'y retrouve, devantures de coiffeur, vendeur d'appareil photo, boulangerie, charcuterie et presse. On peut même assister à une séance de cinéma d'époque, avec un épisode de Tom & Jerry, mais aussi aller dans le métro et admirer les anciennes voitures.
Tout le monde trouvera surement plaisant de marcher sur les vielles dalles et de se croire un instant, plongé dans les années 30..
street 1
Street 2

Transport of Museum

cars
Le musée du Transport de Glasgow nous présente tous les moyens de transport des années trente à nos jours. Vous pouvez y admirer motos, voitures, bus, tramways, trains, ambulances, camions de pompier et même des poucettes...
A l'étage se trouve une autre collection de maquettes de bateaux. Plus de 250 maquettes dévoilent tous les aspects de ses bâteaux connus comme le Queen Elisabeth II ou plus courants comme de simples bâteaux de pêche.
Une bonne après midi à passer seul, ou en famille !
Ambulance
boat

Friday, January 18 2008

Kelvingrove Art Gallery and Museum

Museum

Attraction la plus visitée en Ecosse, le Kelvingrove Art Gallery and Museum à Glasgow surprend par son architecture du style "Baroque espagnol".
Les pierres rouges qui édifient l'imposant monument sont renforcées la nuit par de puissants projecteurs à la lumière pourpre. Je ne peux malheureusement juger l'intérieur car il est difficile de visiter un musée quand on arrive 20 minutes avant la fermeture. (ils ferment tôt en écosse, 17 heures !!!!)
Mais je suis plutôt pressé de voir la suite ;)
Ci dessous, vous pouvez voir quelques animaux locaux empaillés.
Animaux empaillés

Saturday, December 8 2007

Imperial War Museum

P1100452.jpg

Le musée impérial de la guerre est un musée qui comme vous l'aurez deviné présente bon nombre d'armes et engins de toute sorte. Assez paradoxal quand on sais qu'à l'origine le batiment devait être un hopital...
Donc pour tous les amoureux de tanks, d'avions et autres canons, ce musée est fait pour vous !
P1100444.jpg
P1100471.jpg
Mais ce qui m'a très certainement le plus marqué, ce sont les deux étages entièrement consacrés à l'holocauste de la seconde guerre mondiale. De nombreuses archives vidéos et photographiques retracaient dans les moindres détails tous les événements de cette tragédie. Des interviews de rescapés dénoncaient les barbareries causées par les nazis, mais on pouvait aussi voir une vidéo d'Hitler qui prononcait son discours avec tant de conviction et de force que ça en faisait froid dans le dos. Pour conclure, je pense que tout le monde saura aprécier le "détournement" de cette célèbre affiche américaine :
affiche
Pour voir l'original, cliquez ici

Monday, November 26 2007

Rosetta Stone

pdr2

Petit traducteur des temps anciens, la célèbre Pierre de Rosette découverte par Bouchard en 1799 tire son nom de la ville d'où elle a été trouvée: Rashid (Rosette en Français), en Egypte. Bouchard était un lieutenant de l'armée française, commandée par Napoléon qui était venu pour s'emparer de l'Egypte. Cherchant à se faire une fortification pour se protéger des anglais avec qui ils étaient aussi en guerre, les français découvrent la Pierre de Rosette, fragment d'une stelle issue d'un temple égyptien. Malheureusement pour les français, ils capitulent en 1801 et les Britaniques en profitent pour réclamer la livraison des monuments antiques, dont la fameuse Pierre de Rosette. Ce que les anglais n'avaient pas prévu, c'est que les français avaient envoyés une reproduction du texte en france afin d'y être étudiée...
Jean-François Champollion qui n'a pourtant même pas dix ans à cette époque se lance malgré tout dans le déchiffrement de la pierre qui montre le même texte en trois langues : les hiéroglyphes, le démotique (une écriture égyptienne) et du grec. On pense alors que le déchiffrement sera facile mais plusieurs figures de l'époque s'arrachent les cheveux pour pas grand chose. Il faudra donc attendre 1822 pour que Champollion s'exclame victorieux devant la communauté scientifique qu'il a percé le secret.
Bravo JFC
La Pierre se trouve actuellement au British Museum à Londres où elle s'y trouve depuis 1802...

Oui, c'est bien intéressant tout ça, mais elle dit quoi pour finir cette pierre ?
Le texte dont je ne vous ferais pas la traduction (désolé, je n'ai pris que mon dictionnaire d'anglais) est un décret de Ptolémée V Épiphane, phraraon de la période lagide (-204 à -181) qui décrit les impôts qu'il a abrogés et instituant l'ordre d'ériger des statues dans les temples.
C'est pas Sarkozy qui annulerais les impôts....
pdr

Monday, October 1 2007

Rock Crystal Skull

rock crystal skull 2

Pour les amateurs de Stargate SG1, cet objet doit vous rappeller l'épisode 21 de la saison 3 où l'équipe de la porte des étoiles trouve sur une planète ce crâne de cristal, un crâne identique à celui que le grand père de Daniel avait découvert auparavant .... Eh bien sachez qu'il se trouve au British Museum et qu'il a été découvert en 1897... heu non, il a été acheté par le British Museum à un collectionneur nommé Eugène Boban en 1897. Celui-ci l'avait auparavant acheté dans un magasin mexicain d'antiquitées (plus ou moins douteuses ces antiquitées...).

Il semblait donc que ce soit un exemple assez exceptionnel de l'art Azteque (14-16ème siècle après Jésus-Christ). Bien entendu, c'était un crâne assez spécial, puisqu'il avait des capacités.....extraordinaires... (ça l'est toujours pour beaucoup de gens, et de sectes...)! En effet, tirant ses pouvoirs des anciens, il peut guérir tout ceux qui s'en approchent. (je me disais bien que mon rhume avait disparu...). Par la suite, les scientifiques se sont bien entendu mis à douter de son authenticité (ceux là et leur esprit cartésien..). Du coup, le British Museum ainsi que "The Smithsonian institution" à Washington ont fait des recherches un peu plus approfondies et ne lui donnent.......qu'un siècle. Il aurait donc été fabriqué au 19ème siècle avec du quartz brésilien.... Merci la technologie :-)
Rock

British Museum

British Museum

Un des plus grand musée au monde d'histoire de l'homme et de la culture, le British Museum étonne aussi bien par son immense collection (13 mille objets), mais aussi pour son architecture hors normes et complètement époustouflante quand on s'y trouve. Le musée propose des collections de tous les continents, de tous les pays, de toutes les époques, et illustre le tout par de nombreux dessins et autres shémas. Etablit en 1753 et basé sur la collection du physicien et scientifique Sir Hans Sloane, le musée fut ouvert au public en 1759.
bm 2
bm 3

Sunday, September 16 2007

Science Museum

Gde salle


Tout près du "Natural History Museum", le "Science Museum" est un condensé de technologies et de toutes les sciences possibles. Que ce soit les secrets de la vie de l'homme, l'analyse du monde moderne, les télécommunications ou encore l'histoire de la médecine, "Science Museum" nous propose d'entrer dans un monde étonnant, parfois cruel, mais surtout passionnant.
Le site propose une certaine réflexion sur sois-même, mais aussi sur le monde en général comme nous le prouve une robe complètement réalisée grâce à des bouts de canettes ou encore une autre réalisée avec des feuilles de papiers journaux. Le créateur a t'il voulu dénoncer le manque de recyclage ou la destruction des matières premières par l'homme.... libre au visiteur d'imaginer ce qu'il souhaite.
Le musée retrace aussi tout le parcours de la technologie en montrant par exemple toute une collection de voitures britaniques empilées les unes sur les autres, comme si elles étaient rangées dans les tiroirs de l'histoire... Tout comme ces avions acrochées au plafond ne pouvant plus voler, remplacés par de plus solides et rapides concurents.
La médecine dévoile devant nous ses secrets, des secrets souvent oubliés de tous, mettant en scène des tradipraticiens, ces guérisseurs aux méthodes peux conventionnelles ou encore la redécouverte de l'anatomie au XVI siècle par des savants qui ont osés braver les tabous. Mais on ne peut passer sans remarquer dans un coin sombre de la grande pièce une momie égyptienne préservée afin de garantir l'existance de son âme dans l'au-delà.
Ce musée de la science est ouvert à tous dans le quartier de Kensington à Londres où près de 300 000 objets attendent qu'une chose, ne pas être oublié...
Satellite

Natural History Museum

Natural history museum
Le "Natural History Museum" est un musée qui accueille des collections de sciences de la vie et de la terre d’environ 70 millions de spécimens. Il y a cinq collections majeures : botanique, entomologie, minéralogie, paléontologie et zoologie.
Le musée comprends plusieurs entrées, et en fonction de celles-ci, la visite commence par une dizaine de statues tout droit venues de la mythologie ou alors d'un dinosaure squelectique long d'une vingtaine de mètres. Ensuite les expositions s'enchainent les unes aux autres, en passant par les minéraux: des "pierre de lune" ou encore de l'or pur. Les panneaux en anglais s'accumulent et abreuvent les visiteurs d'informations toutes plus intéressantes les unes aux autres. Les fossiles oubliés depuis des siècles sont dorénavant à la vue de tous, et les oiseaux les yeux vides de toutes expressions immobiles se font flasher sans interruptions. Un ours géant se fait croquer par une étudiante en art tandis que les tous petits découvrent le musée grace aux animations interactives. Place aux insectes qui peuplent parfois nos maisons, parfois nos sous-sols, habitants d'un autre monde microscopique dévoilé à l'aide de vidéos et fourmilières transparentes. Les enfants ne sont bien sur pas oubliés car une pièce spéciale "investigation" (à prononcer à l'anglaise) est installée avec tout l'équipement professionnel afin d'aider et de faire découvrir le monde sous toutes ces formes à tous les jeunes amoureux de la nature.
L'attraction du moment (qui se terminera le 20 avril) est une station polaire en Antartique. L'aventure commence dans une pièce à moins vingt degrés afin de se rendre bien compte de ce qu'endurent les chercheurs au quotidien. Puis nous entrons dans leur vie et découvrons leur habitation, leur nourriture, leurs occupations, et bien entendu leur principale mission, chercher et découvrir. L'aventure complètement interactive permet au visiteur de s'impliquer au maximum et de se mettre le plus possible à la place de ces hommes parti dans le désert blanc en compagnie des "penguin".
La visite achevée et après un dernier "bye bye" au dinosaure, il ne reste plus qu'à prendre la direction de la célèbre rue "Exhibition Road" dans le quartier de Kensington à Londres.

Méduse

Investigation